Un papa gaga « Lobel_family »

Aujourd’hui, je te propose de découvrir un super papa qui prend à coeur son rôle et qui nous partage sur sa vision de la paternité.

Bonjour, est ce que tu peux nous raconter qui tu es ?

Bonjour, je suis Lévy Lobel, 29 ans, je suis en couple et fiancé, papa de Luna bientôt 1 an et bientôt de Taho et Maika mes jumeaux.
Je suis handicapé de naissance, et père au foyer et j’adore ça. J’ai travaillé presque 10 ans en cuisine, donc 3 en tant que chef. 

Est ce que tu peux nous raconter tes grandes lignes éducatives?

Je suis pour la bienveillance, c’est à dire contre toute forme de violence physique et verbale à l’encontre des enfants.  NVEO. Pour la diversification menée par l’enfant, le développement et la motricité libre. On a l’habitude de dire qu’on « élève » pas un enfant mais on l’accompagne.

Comment as tu découvert l’éducation respectueuse NVEO ? 

J’ai découvert cette façon de voir les choses, quand Jade (ma femme) et moi avions découvert qu’on voulait un enfant,elle travaille en crèche et elle est donc tournée vers cette pratique un peu nouvelle en France, au debut je n’étais pas du tout pour. Mais en y réfléchissant et en voyant les choses d’une autre façon, c’est à dire, au niveau de l’enfant, j’ai compris bien des choses. Et puis étant moi même un enfant battu, puisqu’en Guadeloupe c’est très courant, j’ai vite compris que la VEO ne servait à rien et au contraire créé des troubles dont moi même j’ai été victime.

Est ce que c’est simple à pratiquer au quotidien? 

Est ce que c’est simple? Il y a t-il vraiment des choses simples quand on est parents? Même quand tout va bien on ne peut s’empêcher de penser au bien être de nos enfants. Donc, non c’est pas simple, ne jamais laisser pleurer toujours réconforter, le lâcher prise. Bien sûr ca demande un investissement total, mais ça devient ensuite automatique et maintenant on ne regrette pas du tout, Luna mange totalement seule, de tout, elle a confiance en elle et ça se ressent dans tout ce qu’elle entreprend. Le plus difficile reste le regard des autres, les critiques et autre venant de la famille quand ils sont enfermés dans un modele dépassé et ne fonctionnant pas.

Pour toi qu’est ce qui es le plus important pour l’enfant? 

Le plus important à mes yeux c’est que la confiance en lui grandisse chaque jour. C’est avec cette grande confiance qu’un enfant peut tout appréhender. Même ce qui peut lui faire peur.

As tu une référence pour toutes les personnes qui souhaiteraient découvrir l’éducation que tu pratiques? Un livre? Un compte Instagram? 

Concernant le sujet je recommande Anais Popieul! Sinon, Isabelle Filliozat qui est une véritable inspiration. En compte Instagram je recommande « vieuxmachinbidule »un papa au top avec qui je suis énormément en accord.

Je sais aussi que tu es un papa qui pratique la motricité libre, peux tu nous en dire plus à ce sujet? 

La motricité libre chez nous, c’est laisser notre enfant interagir librement en sécurité et sous surveillance avec son environnement, le laisser découvrir textures, matières appreils aliments, objets, sans lui imposer un non. Mais en le guidant.

As tu un indispensable pour toi pour permettre à l’enfant d’exercer sa motricité librement à la maison? 

L’enfant doit pouvoir pratiquer la motricité libre principalement à la maison, parce qu’à part les sorties, en extérieur (exp. dans une boutique c’est quand même moins évident, puisque l’enfant est moins à l’aise. Donc oui à la maison, l’endroit ou il peut se décharger de toute emotion reste le meilleur endroit ou pratiquer la motricité libre. Même si on doit plutôt opter pour la déco en hauteur.

Est ce que tu trouves que ton enfant ressent moins de frustrations qu’un enfant qui a pu utiliser le trotteur, qui a été assis trop tôt à l’aide de coussins etc? 

Oui ça n’a rien à voir, la seule contrainte qu’à Luna dans son apprentissage sont ses propres limites. Elle aprend à s’aider de tout ce qui l’entoure et évolue à son rythme. Elle n’est pas contrainte ni à s’assoir, ni marcher ou autre. Du coup elle ne s’arrête jamais.

La DME pour toi n’a pas de secret, est ce que tu peux nous parler de cette façon d’alimenter l’enfant? 

La DME, diversification menée par l’enfant, a commencé quand Luna a su s’assoir, on lui a donné des morceaux de légumes, de fruits de féculents de la taille de son poing. Et bien sûr il ne faut jamais laisser notre enfant sans surveillance, en tout cas au début. On la laissait manger à sa guise et ensuite c’était complété par un biberon, si elle le voulait bien sûr.

Est ce qu’il est plus risqué de faire manger des morceaux directement à l’enfant (vis à vis de l’étouffement) ? 

Comme je disais, tout dépend des morceaux, il ne faut pas donner non plus des aliments qui absorbent trop de salive. Le mieux reste quand même de ne jamais quitter des yeux son enfant.

Un site, un livre, une référence qui peut accompagner d’autres papas à s’intéresser à la DME? 

Sur ce coup, non j’ai écouté ma femme au debut et étant un ancien cuisinier, je connais beaucoup d’aliments convenant à la DME au début.

Selon toi, qu’elle est la place du papa dans la parentalité? 

Le papa a mes yeux n’a pas une place, etre papa est une place. C’est l’egal de la maman et être père est aussi important. Aucun ne doit être plus présent que l’autre dans la mesure du possible. Mais je reconnais que beaucoup de papa fuient leur responsabilité. Mais parallèlement, beaucoup de papa s’investissent, et certains sont entravés par leur femmes. Qui confondent parentalité et maternité.

Tu es toujours en accord avec ta femme? Si non, comment gérez vous les incompréhensions voir les désaccords vis à vis de l’éducation de ton (bientot tes) enfant? 

Heureusement, avec Jade on est d’accord sur beaucoup de choses, et en désaccord sur très peu. On gère ca en discutant, on met souvent les choses en place en discutant tous les deux la nuit quand Luna dort.

Est ce que tu as quelques choses à nous dire qui te tient à coeur et dont on a pas encore parlé ? 

Mon dernier mot sera pour les papas dans un premier temps n’ayez pas peur de prendre vos responsabilités, etre papa c’est juste génial, autorité ne veut pas dire  soumission de l’enfant. Un papa n’est pas synonyme de celui qui frappe qui menace. Etre parent n’est pas un monde de maman. Et pour les parents en général qui se questionnent sur leur modèle d’accompagnement. La confiance entre nos enfants et nous est le plus important, les menaces, la crainte, et toutes ces choses qui sont devenues normales dans notre société ne mènent qu’à faire de nos enfants des être haineux. Faisons tout ce qui est possible pour que ça change.

Je vous encourage à aller voir son compte instagram lobel_family  dans lequel il partage son quotidien avec sa jolie famille qui s’agrandit 🙂

A bientôt dans une prochaine interview <3